Après trois saisons de grandes qualités, la série Penny Dreadful s’arrête à la surprise générale. Le « The End » du dernier épisode a en effet fait taire les rumeurs et c’est dans le deuil que les fans disent adieu a cette série d’excellence.

pennyd
Vanessa Ives et Dr Sweet, interprétés par Eva Green et Christian Camargo

Penny Dreadful, c’est un subtil mélange des personnages gothiques des romans de l’Angleterre du XIXème, avec des noms aussi célèbres que Dracula, Van Helsing, Dr Frankenstein, Dr Jekyll, Dorian Grey et autres loups-garous. Mais ces personnages ne sont pas qu’un simple défilé de la culture britannique. Chacun est travaillé avec profondeur et la série les lie avec des réflexions communes : l’humain et le monstrueux, le bien et le mal. Mais une des vraies forces de la série est de nuancer chacun de ses personnages. Ainsi même des protagonistes présentés comme des bad guys se retrouvent contrastés à l’instar de Dracula et Hecate Poole. Les caractères principaux quant à eux ont commis tant d’horreurs qu’ils sont souvent tentés par les ténèbres. La narration repose sur la capacité de ces personnages à rester dans les pas de dieu ou être tenté par le malin. Tout en restant dans l’époque contemporaine aux ouvrages dont elle s’inspire, la série met en avant des thématiques modernes. Frankenstein et le complexe de Dieu est une métaphore des avancées scientifiques ainsi que des progrès sur la génétique et le clonage . Les romans dont s’inspire la série sont des œuvres qui illustraient des peurs du XIXème siècle, avec les avancées scientifiques rapides, mais elles ne remettaient pas en question l’existence de Dieu, les monstres en étaient la preuve. Mais par cet état de fait, cela montrait des hommes qui dans cette quête de pouvoir divin, se brûlaient les ailes. La seule échappatoire était de redescendre à l’état de mortel. Ainsi, bien qu’omniprésent, notamment avec le personnage de Vanessa Ives, l’aspect religieux ne rebute pas, même pour une athée comme moi. Et c’est justement grâce aux caractères tout en nuance, ne traitant pas même le chevalier de dieu, lupus dei, en personnage lumineux.

Penny-DreadfulS01E07
Ethan Chandler interprété par Josh Hartnett

On retrouve dans des films et séries récentes de plus en plus de soldat de la foi avec une part d’ombre, comme dernièrement avec la série The Preacher. Le questionnement sur le divin se retrouve dans la fiction. L’approche sur la foi se veut désormais différent dans la fiction comme dans la réalité, la religion n’étant pas exempte de tout reproche selon les fidèles, les supports de la fiction veulent traduire ce nouvel état avec des personnages représentants de la foi nuancés.

Malgré la déception face à la fin brusque de cette série aux saisons de qualités égales, il découle un soulagement de voir que des showrunners sont capables de mettre fin à une histoire sans attendre son déclin. Ils nous ont ainsi permis de se régaler d’une série parfaite de bout en bout, grâce à une esthétique léchée, des personnages captivants et un casting de luxe.

Publicités